AU THÉÂTRE DU JARDIN PLANÉTAIRE - PARC FLORAL DE LA VILLE DE PARIS

à découvrir cet été 2021!

« Le dindon et le dodo »

 

"Ensemble, nous décidons que la Terre est un seul et petit jardin". Cette proposition de Gilles Clément, initiateur du jardin en mouvement et du jardin planétaire, bouleverse, à l'aube du troisième millénaire, la réflexion sur l'homme et son environnement. En embrassant la planète tout entière, enclos autonome et fragile, Gilles Clément appelle à mieux comprendre avant d'intervenir, à observer pour agir, à faire avec plutôt que contre la nature. Dans cette promenade, il nous entraîne au " Jardin des connaissances ", où les sciences croisent l'art, l'imaginaire, les mythes et les légendes, dans un espace de verdure et de poésie. Diversité, mouvement, assemblage entre les êtres vivants : la nature offre les richesses de son paysage à l'homme- jardinier. A celui-ci d'organiser son territoire et d'y ménager la vie selon sa culture et à son échelle. Prélever sans appauvrir, consommer sans dégrader, produire sans épuiser, vivre sans détruire, c'est possible. Le " Jardin des expériences " le raconte et dit comment le jardinier, citoyen planétaire, agit localement, au nom et en conscience de la planète.

http://www.gillesclement.com

 

La cie AMK est nouvellement associée au Théâtre Dunois à Paris, dans le cadre de sa nouvelle gestion du Théâtre Astral situé au coeur du Parc Floral, pour un passionnant projet intitulé « Art, enfance et Nature » réunissant 5 compagnies jeune public.

 

Dans la dynamique de cette stimulante association parrainée par le paysagiste Gilles Clément, la petite conférence de ce dernier, « Le dindon et le dodo », est mise en scène par Cécile Fraysse sous la forme d’un kamishibaï, à découvrir  dès l'été 2021. Cette initiative est une manière joyeuse de s’inscrire auprès du public du Parc Floral, avec un travail artistique directement en lien avec le quotidien des jardiniers du lieu. 

 

« Le dindon et le dodo » est la retranscription d’une conférence de Gilles Clément adressée aux enfants, qui s’est déroulée au CDN de Montreuil le 13 octobre 2001, en lien avec une superbe et monumentale exposition à la Villette intitulée « Le Jardin Planétaire ».

Cette conférence aborde le sujet du Jardin Planétaire, « concept » établi par Gilles Clément pour défendre l’idée que notre planète est un jardin commun et que toute action sur la nature qui nous entoure a des répercussions sur l’ensemble de la planète. Envisager le monde comme un Jardin Planétaire, c’est responsabiliser nos actes en lien avec le vivant et prendre conscience que nous sommes un immense réseau interdépendant.

 

« Normalement, le jardinier, on se l’imagine dans son jardin, penché sur ses fleurs ou ses légumes. Mais voici un jardinier voyageur, qui explore à travers les continents les ressources du monde végétal. Et ce que ce jardinier nous dit, c’est que les plantes elles mêmes sont voyageuses, qu’elles se répandent et s’adaptent, écrivant sur la terre la carte mobile du vivant. De ce jardin en mouvement en pollens au jardin planétaire, il n’y a qu’un pas. C’est ainsi que les animaux sont liés aux plantes et vice versa, que nous sommes nous mêmes liés à tout cela. Le jardinier connaît pleins d’histoires pour nous en convaincre. À l’heure des destructions et des menaces pesant sur les équilibres naturels, le jardin figure un abri, un refuge. Mais pour Gilles Clément c’est d’abord un exemple : non tant le souvenir d’un paradis que l’idée d’une terre habitable et partagée » / 4ème de couverture, éditions Bayard.

 

Cécile Fraysse, plasticienne, réalise les illustrations peintes qui viendront accompagner la narration, portée par un comédien chanteur bruiteur jouant le rôle du jardinier voyageur.

 

Ce dernier interprète la conférence sur un mode très réaliste, laissant entendre qu’il est vraiment un jardinier du parc. Ses compétences surprenantes en vocalises et capacités à imiter les sons de la nature et de ses habitants coloreront sa présence d’une note comique.

 

Les images proposées seront réalisées dans un style mettant l’accent sur les beautés poétiques de la nature, afin de compléter le discours plus didactique de la conférence, et ainsi entraîner le public vers une promenade contemplative.

 

Des objets et phptographies viendront dynamiser la narration.

Des temps de jeu dans le public auront lieu, afin de rendre cette conférence interactive et vivante.

 

Ce kamishibaï atypique sera joué dans le Théâtre Astral mais aussi sur le site du parc Floral.

Il donnera lieu à des ateliers en lien avec le pôle animation du lieu.

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus