Manger quelqu’un des yeux, le dévorer de caresses et de baisers…

C’est ce rapport intime entre aimer et manger que se propose d’explorer

ce théâtre-poème en trois parties. Deux comédiens marionnettistes, quelques souris vivantes, diverses sculptures et dessins filmés donnent corps à ces mangeries symboliques. Chez ces êtres affamés, la frontière est floue entre l’homme et l’animal. Quand l’amour prend corps, le besoin de l’autre confine souvent à posséder, donc à dévorer.

(Laurent Flammarion, la Ferme du Bel Ebat - Guyancourt)

 

Le lait du sein n’est il pas une partie de la mère ?

Qu’est ce qui attend de si terrifiant le petit chaperon dans le ventre du loup ?

Deux amoureux qui s’embrassent veulent ils vraiment se manger ?

Trois histoires d’amours fous. Trois poèmes d’amours dévorants. Trois rencontres amoureuses où l’acte de manger appelle une autre faim.

 

Trois temps où manger l’autre peut être un acte gracieux, une rencontre, un voyage.

 

 

Le bébé mange le sein de sa mère. Le chaperon a peur d’être mangé par le loup. L’amoureux rêve de manger son amoureuse…

 

 

Mangerie(s) est une divagation poétique sur le thème des mangeries affectives, du rapport à l’autre, dans un passage à travers les âges :

 

Dans Lait, monochrome blanc bercé par une composition sonore organique, il est question de la première rencontre amoureuse, celle du tout jeune enfant avec le sein maternel.

Besoin de l’autre qui enveloppe, cocon nourricier, fusion intra utérine, dans un corps à corps mêlant nourriture et amour.

 

Dans Etoiles, monochrome noir et texte théâtral, un petit chaperon noir, dévoré par la curiosité, accepte de se laisser manger par le loup mensonger.

Peur de l’autre qui peut  jouer de crédulité, briser le cœur, mentir avec des mots d’amour.

 

Enfin, dans Parade, deux personnages clownesques nous parlent d’un désir de peau à peau, et du jeu de la fusion sans cesse renouvelé.

Rencontre de l’autre et de peaux comme échanges amoureux, évocation pudique de la sexualité, univers burlesque rappelant la perte de l’innocence d’Adam et Eve, les couples animaux de l’Arche de Noé.

 

 

distribution

conception et mise en scène : Cécile Fraysse

texte "étoiles" : Philippe Aufort

jeu : Agnès Oudot, Armelle Desprès

création sonore : Alexandre Lévy

création lumières : Cédric Lemaignen

 

âge

"Lait" à partir de 3 ans

"Etoiles" à partir de 8 ans

"Parade" à partir de 12 ans

 

jauge

50 à 300 personnes

 

durée

Mangerie (s) s’articule en trois histoires qui peuvent être jouées séparément ou à la suite sans entracte :

- Lait / durée : 25 mn

- Etoiles / durée : 20 mn

- Parade / durée : 10 mn

 

3 possibilités de découvrir Mangerie(s) existent, entraînant alors le spectateur plus ou moins loin dans la proposition :

"Lait" se joue pour un public à partir de 18 mois – durée : 25mn

"Lait, Etoiles" se joue pour un public à partir de 7 ans – durée : 45 mn

"Lait, Etoiles, Parade" se joue pour tout public à partir de 9 ans– durée : 55 mn

 

co-productions

Théâtre de l’Esplanade de Saint Etienne secteur Jeunes Publics

 

partenaires de création

Ferme du Mousseau (Elancourt), Scène Nationale Cultures Communes (Loos en Ghoelle), Le Hublot (Colombes)

 

soutiens

Aide à la création DRAC Ile De France, Conseil général des Yvelines, Communauté d’Agglomération de Saint Quentin en Yvelines

 

tournée 2007 - 2010

Festival Bim Bam-Internationale Theaerwochen für Klein und kleinstkinder-Toihaus Theater am Mirabellplatz de Salzburg (Autriche), Centre Culturel d'Epinay sous Sénart, Centre Culturel de Quétigny, Maison du Théâtre d'Amiens, Festival Théâtral du Val d’Oise, Scène Nationale Culture Commune (Loos en Ghoelle), Scène Conventionnée la Ferme de Bel Ebat (Guyancourt), Scène Nationale La Rose des Vents (Villeneuve d’Ascq), Scène Conventionnée au jeune public Très Tôt Théâtre (Quimper), Scène Conventionnée pour la jeunesse L’Arche (Bethoncourt), Scène Nationale de Poitiers, Théâtre de l’Esplanade (Saint Etienne), Théâtre 95 (Cergy), Théâtre La Barbacane (Beynes), Théâtre Dunois (Paris), MJC de Persan, Festival Cornegidouille (Chartres), Scène Nationale de Saint Quentin en Yvelines, Festival ACTA (Villiers le Bel), Festival Puy de Mômes à Cournon d’Auvergne,  Théâtre Le Hublot (Colombes), La ferme du Mousseau (Elancourt).

NOMBRE DE REPRÉSENTATIONS : 138

Mangerie(s)

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus